contact@bonzai-voyage-solidaire.fr +33 5 58 73 45 60

Sanction ou punition ?

Sanctionner ou punir ? Obéir ou se soumettre ?

Il est minuit passé. Après un temps de bilan et avant de se coucher, des animateurs font le tour du campement pour contrôler et vérifier que tout se passe bien. Au loin, ils entendent des voix étouffées. Les deux animateurs s’approchent et surprennent 3 adolescents en train de fumer la cigarette :

“- Oh, qu’est-ce que vous faites à cette heure ? (silence) Et vous savez que vous n’avez pas le droit de fumer ?

– C’est bon là, on fait rien de mal… Vous allez pas nous faire c….

– Et oh, tu me parles mieux. Vous écrasez vos clopes, vous me donnez vos paquets et vous allez faire 100 lignes « Je ne refumerai plus et je parlerai poliment aux animateurs » et après ça vous irez vous coucher !!!

Que pensez-vous de la réponse ? Exagérée, intéressante, scandaleuse, inopportune,…

Pour BONZAÏ, c’est scandaleux, un abus de position dominante, une toute puissance de l’adulte, un autoritarisme, anti-pédagogique, voir une forme d’humiliation et le manque de respect de ou des jeunes. Bref, tout le contraire de ce que nous promouvons au sein de nos colos. Et pourquoi selon vous ?

Dans nos colonies de vacances, les directeurs et animateurs sont confrontés à des situations dans lesquelles ils doivent intervenir pour des raisons diverses et variées. Elles peuvent être d’ordre sécuritaire, morale, physique, réglementaire, discriminatoire, etc. D’où l’intérêt de bien comprendre la différence entre sanction et punition.

A partir de là, tout devient clair sur la posture et le mode d’intervention des directeurs et des animateurs chez BONZAÏ. Elle en est bien plus apaisée et bienveillante mais dans la fermeté et dans le cadre prévu par le projet pédagogique. L’adulte peut mieux gérer ses émotions. Les tensions intérieures évitent de se transformer en vocifération qui peuvent avoir des effets d’accentuation, instaurer un rapport de force.

Alors, quelle différence entre Sanction et Punition ?

Simple, dans la sanction , c’est l’acte qui est sanctionné : ” je sanctionne le vol mais pas le voleur“. La sanction juge l’acte et non la personne. Dans notre démarche pédagogique de la sanction, un accompagnement est mis en place pour :

En prémices, la sanction n’est jamais posée dans l’immédiateté. Le directeur ou l’animateur doit agir dans la médiateté. C’est-à-dire temporiser l’acte de sanctionner afin de ne pas agir dans la précipitation, dans la toute puissance de l’adulte et de basculer dans la punition. Cela ne veut pas dire laisser-faire ou ne pas voir, juste pointer l’acte et temporiser le jugement. Cela suffit parfois amplement. Mais d’autres fois, il faut prolonger et aller au terme de la sanction.

Une prise de conscience de l’acte : une discussion s’installe pour réfléchir et conscientiser les causes et les conséquences. Il s’agit de faire grandir et non de culpabiliser ou de discriminer l’enfant.

S’il y a une personne qui a subit l’acte, l’objectif est de renouer le lien, de ré-humaniser la relation. C’est entre enfants :”on fait la paix“. Cet acte se fait plus tard dans le temps pour comprendre et renouer une relation saine et humaine.

La sanction à proprement parlée : Réparer l’acte et que cette réparation soit proportionnelle à l’acte. Chez BONZAI, elle est tout le temps discutée en équipe et aussi avec le ou les enfants concernés (tant celui qui a commis l’acte que celui qui a pu le subir), voir avec les parents si besoin.

Chez Bonzaï l’équipe d’animation veille et accompagne les enfants à réintégrer le “vivre-ensemble“.

Et la punition :

Elle s’exerce dans le cadre d’un pouvoir personnel. Elle peut paraître arbitraire car elle dépend du bon vouloir de l’individu en position de supériorité (de son niveau d’agacement ou de fatigue, de sa préférence pour tel enfant avec lequel il sera plus souple, de son rejet de tel autre enfant qui sera systématiquement et sévèrement puni…).

  • La punition ne prend pas appui sur des règles claires et partagées.
  • Elle ne s’applique pas de la même manière à chacun.
  • Cet arbitraire peut être disproportionnée avec la faute.

Bonzaï, en tant que membre associé des CEMEA Aquitaine, intervient dans la formation des animateurs et directeurs tant professionnelle que volontaire. Elle véhicule des bonnes pratiques pour mieux préparer les équipes à intervenir auprès des mineurs.

BONZAÏ

les séjours BONZAI 2019