contact@bonzai-voyage-solidaire.fr +33 5 58 73 45 60

Le modèle éducatif construit la société de demain.

La pédagogie traditionnelle versus les pédagogies nouvelles:

Aujourd’hui l’actualité déborde d’émissions de télévision, de radio, d’articles et de sortie de livre abordant de près ou de loin la question de l’éducation. Le système scolaire français est remis en question régulièrement sans pour autant un changement radical de ce dernier.

Nous y voyons régulièrement « s’affronter » deux modèles pédagogiques : le modèle pédagogique dit de pédagogie nouvelle et un modèle pédagogique traditionnel.

La pédagogie traditionnelle peut-être définie comme celle du modèle transmissif. Sur le triangle pédagogique de Jean Houssaye, elle se situe du côté du savoir et privilégie ainsi la démarche didactique de l’enseignant. La pédagogie traditionnelle est celle du savoir, du modèle, de l’autorité, de l’effort, de l’individualisme et de la sanction. D’une manière générale le modèle traditionnel permet «  un enseignement de masse » s’adressant ainsi au plus grand nombre. Il tend à considérer les enfants comme un groupe homogène sans prendre en compte le capital culturel et le vécu de chacun.

La pédagogie active a pour but de rendre l’apprenant acteur de ses apprentissages, afin qu’il construise ses savoirs à travers des situations de recherche. Elle fait partie des méthodes qui relèvent de ce que l’on nomme l’apprentissage expérientiel, c’est-à-dire «  apprendre en faisant ». Il s’agit d’impliquer l’apprenant dans des situations (fictives ou réelles) pour qu’il puisse utiliser ses compétences et les faire évoluer.

De la pensée à l’action

C’est dans ce cadre que s’inscrit aujourd’hui le partenariat entre BONZAÏ et l’école « les enfants sous les pins ». En effet, les enfants sous les pins est une école a taille humaine (petit effectif) qui s’appuie sur les pédagogies nouvelles notamment la pédagogie de Maria Montessori. Les valeurs que véhicule BONZAÏ depuis maintenant 3 ans tels que l’autonomie, l’estime de soi, la créativité, le vivre-ensemble, les pratiques éco-citoyennes sont des valeurs partagées par « les enfants sous les pins ».

Il est donc apparut évident de mutualiser nos connaissances afin de pouvoir proposer aux enfants un espace de vie qui leur permettra de devenir des adultes accomplis et épanouis pour continuer de faire évoluer le changement de regard de la société notamment sur les pratiques éco-citoyennes et le regard sur l’enfant en tant qu’individu.

Pauline KERGOMARD avait conscience que ce changement de regard de la société prendra du temps mais elle faisait une différence entre le temps perdu et le temps employé, occupé à faire naître et évoluer ce changement. C’est aussi cette dynamique qui anime BONZAÏ, il ne s’agit plus de croire et de discuter de valeurs mais bien d’agir !

L’ALSH ne sera pas un lieu où les enfants seront noyaient dans une multitude d’activités enchaînées de façon robotisées mais bien un lieu où chaque enfant sera entendu, écouté.

Nous laisserons les enfants maîtres de cet espace tout en assurant le cadre bienveillant et sécurisant nécessaire à leur développement. Les différents acteurs (enseignants, parents, animateurs) seront amenés à participer à ce lieu de vie qui, ne l’oublions pas, reste LE lieu qui doit être celui où l’épanouissement des enfants doit être la priorité car ce sont ces enfants qui constitueront notre société de demain.

Emeline CAMOUSSEIGT

BONZAÏ

les séjours BONZAI 2019