Les séjours de vacances chez BONZAI

Fév 28, 2021 | Notre savoir-faire

colonies de vacances ou séjours de vacances

Colonies de vacances ou séjours de vacances ?

Dans les colos, si à première vue la pédagogie est essentiellement liée au système scolaire, les « colonies de vacances » sont, elles aussi, des espaces éducatifs à part entière (qui accompagnent de manière différente l’enfant à grandir). Qu’est-ce qui différencie l’ensemble des organisateurs ? Tout d’abord, juridiquement, il y a les organisateurs qui s’inscrivent dans le champ concurrentiel. Ce sont des sociétés commerciales de droit privé. Leur objectif est la rentabilité et la distribution de bénéfices par une offre de services de loisirs et de vacances. Chacun pourra y trouver, selon sa catégorie sociale, les vacances à faire vivre à son enfant. Ensuite, historiquement, vous avez la profusion de l’offre du secteur associatif.

Qu’est-ce qui distingue cet amas d’organisateurs de colonies de vacances ?

Si c’est la façon d’accueillir, d’organiser la vie quotidienne, la vie de groupe, les activités, le rythme de la journée, la place du mineur, le “vivre-ensemble”, il vous sera difficile d’y voir clair tant le nombre d’organisateurs est important (et les habitudes installées). Il faut savoir que les A.C.M (Accueil Collectif de Mineurs), qu’ils soient associatifs ou sociétés commerciales, sont assujettis à un certain nombre de conditions.

Le code de l’action sociale et des familles précise que tout organisateur a l’obligation de rédiger un document appelé projet éducatif (Article R. 227-23, R. 227-24). Celui-ci informe sur l’organisation, le fonctionnement, les orientations éducatives et pédagogiques prises par la personne physique ou morale organisant les colos. Toute personne par son engagement auprès d’un organisateur adhère au projet éducatif. Le directeur d’un séjour le met en œuvre à travers l’élaboration du projet pédagogique. C’est un document, rédigé en concertation avec les animateurs. Ce projet pédagogique est un élément juridique essentiel.

Que doit contenir le projet pédagogique ?

1° La nature des activités proposées en fonction des modalités d’accueil et, lorsqu’il s’agit d’activités physiques ou sportives, les conditions dans lesquelles celles-ci sont mises en œuvre ;

2° La répartition des temps respectifs d’activité et de repos ;

3° Les modalités de participation des mineurs ;

4° Le cas échéant, les mesures envisagées pour les mineurs atteints de troubles de la santé ou de handicaps ;

5° Les modalités de fonctionnement de l’équipe constituée du directeur mentionné au premier alinéa, des animateurs et de ceux qui participent à l’accueil des mineurs ;

6° Les modalités d’évaluation de l’accueil ;

7° Les caractéristiques des locaux et des espaces utilisés.

L’Éducation Nouvelle : source des pédagogies actives et alternatives ?

La Pédagogie Active, dont Adolphe Ferrière fut un précurseur, fait partie des méthodes qui relèvent de ce que l’on nomme l’apprentissage expérientiel. C’est à dire “apprendre en faisant”. C’est quoi ce « learning by doing » pour reprendre l’expression originel du philosophe Dewey ?

Chez BONZAÏ, la pédagogie active se caractérise par un ensemble d’éléments spécifiques aux vacances et aux séjours BONZAÏ. Cette conception de la pédagogie implique de fournir aux vacanciers l’espace, le matériel et les modèles nécessaires à la réalisation de l’expérience. Cette pédagogie permet à votre enfant de développer sa personnalité et ses initiatives. Il s’agit aussi de prendre des décisions collectives, de décider le choix d’organiser seul ou en petit groupe sa journée. Chez BONZAÏ, il n’y a pas de programme d’activités sauf en de rares exceptions.

Le séjour BONZAÏ se fonde sur les principes de l’autogestion. Cette pratique favorise une forte latitude sur le fonctionnement et l’organisation des vacances. Les vacances sont une période où il est possible de lâcher prise sur le temps. Raison pour laquelle BONZAÏ bannit un programme ficelé de manière quotidienne, voire hebdomadaire, et, à l’extrême, sur l’ensemble du séjour. Bannir un planning d’activité, cela nécessite de revisiter la place de l’activité et de redonner la prise de décision à ceux et à celles à qui appartiennent les vacances. Autrement dit, à vos enfants. Et, pour vous, c’est quoi les vacances ?